Qu’est-ce que Dieu ?

Que peut-on savoir de Dieu ? La raison peut-elle démontrer l’existence de Dieu ? Peut-on savoir ce qu’il est ? Quels sont les attributs divins ? Le père Serge-Thomas Bonino nous introduit aux premières questions de la Somme de théologie.

 

 

Pourquoi est-ce important que la raison humaine puisse démontrer l’existence de Dieu ?

 

La démonstration de l’existence de Dieu est une vérité philosophique et une vérité de foi. La raison humaine est capable d’affirmer l’existence de Dieu. Il ne s’agit pas de remplacer la foi. La foi reste fondamentale mais, dans la foi, il est important de savoir que le Dieu auquel nous adhérons n’est pas une simple projection de notre imagination.

 

 

 

Qu’est-ce que Dieu (I) ? La première réponse de saint Thomas

 

Saint Thomas ne cesse de répéter qu’il n’y a pas de définition de Dieu. Dieu est au-delà de nos catégories. Par contre, on peut approcher le mystère de Dieu. Lorsqu’il commence son étude du mystère de Dieu, saint Thomas commence par étudier la simplicité de Dieu, c’est la première « propriété » de Dieu. La simplicité signifie la non-composition : Dieu n’est pas composé de diverses parties. L’étude de la simplicité de Dieu a pour finalité de montrer que Dieu appartient à un autre ordre que l’ordre des créatures. En Dieu et en Dieu seul l’être et l’essence s’identifient. Chez les créatures, l’essence reçoit l’acte d’être. L’objectif de cette question est donc de manifester la transcendance de Dieu. C’est le fondement de tout notre discours sur Dieu.

 

 

 

Qu’est-ce que Dieu (II) ? Les attributs divins

 

On appelle « attributs divins » les perfections ou qualités de Dieu. Saint Thomas en distingue deux types : les attributs entitatifs (perfections de l’être de Dieu) et les attributs opératifs (perfections de l’agir de Dieu). Les attributs entitatifs sont la simplicité, la perfection, la bonté, l’infinité, l’existence dans les choses, l’immutabilité, l’éternité et l’unité. Les attributs opératifs sont la science (connaissance de Dieu), la volonté (l’amour de Dieu) et la puissance de Dieu (la capacité à faire être).

 

 

 

Que dit saint Thomas de notre connaissance de Dieu quand il écrit sur Dieu ?

 

Saint Thomas dit que notre connaissance de Dieu ici-bas est une connaissance indirecte : nous connaissons Dieu à partir des créatures. Même dans la Révélation, Dieu utilise des images qui sont tirées des créatures. Pour la Trinité, par exemple, l’Ecriture parle d’un « père » et d’un « fils ». Dans notre chemin de connaissance, nous repérons d’abord une perfection dans les créatures, la sagesse par exemple. Cette perfection vient de Dieu. Nous affirmons alors que Dieu est sage, mais que la sagesse de Dieu est d’une autre espèce que celle des hommes. Dieu n’est pas sage à la manière des hommes, mais à sa manière à lui : éminente, transcendante.

Pourquoi, dans la Somme, saint Thomas pose-t-il la question de notre connaissance de Dieu au milieu des questions sur les perfections de Dieu ? Il y a deux réponses. Tout d’abord, la connaissance de Dieu relève d’une perfection de Dieu : son intelligibilité, le fait qu’il est susceptible d’être connu, ce qui découle de sa plénitude d’être. Ensuite, pour saint Thomas, la réflexion sur la méthode de notre connaissance ne vient jamais en premier. Ce qui vient en premier, c’est la réflexion sur ce qui est connu.

 

 

 

En quoi le fait que nous verrons Dieu est important pour la théologie ?

 

L’essentiel de la question sur la connaissance de Dieu est consacré à la vision béatifique. Pour saint Thomas, c’est à partir de la forme la plus haute de connaissance de Dieu que toutes les autres formes de connaissance s’éclairent (connaissance de foi et connaissance de raison). Toutes les connaissances sont orientées vers la vision béatifique. Pour saint Thomas, la vision béatifique est la forme la plus haute d’union à Dieu. La connaissance est une assimilation : on devient ce qu’on connaît. Ainsi, quand on voit Dieu tel qu’il est, on devient Dieu. La connaissance transforme la personne.

 

 

 

Dieu est-il heureux ?

 

Dieu est infiniment heureux. Pour saint Thomas, la joie c’est la conscience d’être uni au bien que l’on aime. Dans l’amour il y a deux étapes : le désir et la possession (l’union). La joie est l’état qui résulte de la conscience que l’union est réalisée. Qu’est-ce que Dieu aime ? Il aime le bien, le bien infini qu’il est lui-même. Il aime aussi tout ce qui participe à sa propre bonté : les créatures. Dieu se réjouit dans ses oeuvres.

Pourquoi saint Thomas traite-t-il de la joie de Dieu à la fin du traité de Dieu ? Thomas va traiter ensuite de la création et de la providence divine. Ce que Dieu veut communiquer aux créatures, c’est sa propre joie.

 

 

 

Cette partie de la Somme n’est-elle pas trop spéculative ?

 

On reproche à cette partie de la Somme d’être trop philosophique. Le traité de Dieu n’est pas un traité de philosophie, c’est un traité de théologie. Il y a des questions qui sont manifestement théologiques : justice et miséricorde dans l’action de Dieu, prédestination, vision béatifique, etc. Saint Thomas utilise des concepts philosophiques, mais il forme ces concepts au contact d’une méditation de l’Ecriture Sainte. On ne peut pas dire qu’il y a eu une chute de la théologie catholique dans la philosophie grecque. Les pères de l’Eglise et les scolastiques se sont servis de ce qu’il y a de vrai dans la philosophie grecque pour rendre raison au mieux de ce que l’Ecriture nous enseigne du mystère de Dieu.

 

 

Pour aller plus loin…

 

A lire : Dieu, Celui qui est, du père Serge-Thomas Bonino.

Pour voir plus de vidéos du père Bonino, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur Dieu chez saint Thomas, cliquez ici.

 

 

Articles similaires

La providence et le gouvernement divin

La providence et le gouvernement divin

Qu'est-ce que la providence ? Qu'est-ce que le gouvernement divin ? Qu'est-ce que la prédestination ? Le frère Serge-Thomas Bonino nous introduit à ces notions chez saint Thomas d'Aquin.     Qu'est-ce que la providence pour saint Thomas ?   ...

lire plus
L’existence de Dieu

L’existence de Dieu

Peut-on prouver l'existence de Dieu ? Quelles sont les principales objections à l'existence de Dieu ? Comment peut-on prouver l'existence de Dieu ? Quelles sont les cinq voies de saint Thomas ? Le frère Thomas Joseph White nous introduit à la question de l'existence...

lire plus
La présence de Dieu en toutes choses

La présence de Dieu en toutes choses

Qu'est-ce que l'omniprésence de Dieu ? L'explication de l'omniprésence de Dieu se fonde-t-elle sur un argument philosophique ou théologique ? Quelle est la source de la pensée de saint Thomas à ce sujet ? Le père Guillermo Juárez nous introduit à la question de...

lire plus
Défiler vers le haut