La question disputée

Saint Thomas a écrit la Somme de théologie sous la forme de questions disputées. Cette méthode, utilisée par les scolastiques, est une méthode de recherche et d’enseignement qui a fait ses preuves. De quoi s’agit-il ?

 

 

Une trouvaille géniale de la pédagogie médiévale

 

Pour le père Torrell, la question disputée est une « trouvaille géniale de la pédagogie médiévale ». C’est une méthode de pédagogie active.

Le maître, assisté de son bachelier et entouré de ses étudiants, propose un thème à la discussion. Ce thème, très vaste, est divisé en sous-questions : ce sont les articles. Chaque article est soumis à la discussion. Certains étudiants sont nommés pour avancer des objections et d’autres sont chargés de répondre à ces objections. Une fois que cette étape est terminée, qu’on a en possession les éléments pour et contre, le maître propose la solution d’ensemble : la réponse. Il répond ensuite successivement à toutes les objections qui ont été avancées. Ce procédé a l’immense avantage de faire participer activement les étudiants et de fouiller les moindres recoins de la question.

Les « quodlibet » sont des questions disputées publiques, devant d’autres maîtres et d’autres étudiants. On pouvait interroger alors sur n’importe quoi.

 

 

 

Comment lire une question disputée ?

 

On peut commencer par lire la réponse et ensuite les objections. Le père Ols conseille cependant de respecter l’intention de l’auteur, en commençant par lire les objections. L’auteur veut en effet mettre en situation la question posée, en évoquant d’abord le pour et le contre.

 

 

 

Une méthode toujours d’actualité

 

Question disputée

 

 

Articles similaires

 

Organiser une disputatio

Organiser une disputatio

J'ai eu la joie d'assister en Argentine à une disputatio organisée par des religieuses (communauté Mater Dei) pour des élèves de 13 à 18 ans. Une centaine de jeunes, venus de différentes écoles, ont participé à cet évènement annuel fort attendu. Chaque école avait son...

lire plus
La première question de la Somme de théologie

La première question de la Somme de théologie

La première question de la Somme de théologie est particulièrement importante dans la mesure où Thomas d'Aquin y expose l'intention qui est à l'origine de son étude. Le père Humbrecht nous introduit à cette question.     Quel est l'enjeu de la première...

lire plus
Qu’est-ce que la Somme de théologie ?

Qu’est-ce que la Somme de théologie ?

J'ai eu la joie d'assister en Argentine à une disputatio organisée par des religieuses (communauté Mater Dei) pour des élèves de 13 à 18 ans. Une centaine de jeunes, venus de différentes écoles, ont participé à cet évènement annuel fort attendu. Chaque école avait son...

lire plus