La loi naturelle

Qu’est-ce que la loi naturelle ? Comment la connaît-on ? Qui la connaît ? En quelques vidéos, le père Serge-Thomas Bonino nous introduit à la question de la loi naturelle chez saint Thomas d’Aquin.

 

 

Qu’est-ce que la loi naturelle pour saint Thomas ?

 

La loi naturelle n’est pas un concept juridique, éthique ou moral. La loi naturelle doit se comprendre dans le contexte du gouvernement divin. Dieu, par sa providence, conduit de l’intérieur les créatures à leur fin. Chaque créature s’accomplit selon le projet de Dieu. La nature d’un être est l’ensemble des dynamismes qui le conduisent à sa fin. Les créatures spirituelles ont une place à part dans le gouvernement divin. Elles sont gouvernées d’une manière particulière : elles ont la capacité de connaître les dynamismes qui les définissent. Elles peuvent s’en servir comme des orientations pour construire leur propre vie. Elles intériorisent ainsi la sagesse que Dieu a placé en elles. Elles peuvent se dire à elles-mêmes ce qu’elles doivent faire pour s’accomplir pleinement : c’est la loi naturelle.

 

 

 

Trois visions erronées que la pensée de saint Thomas sur la loi naturelle écarte

 

La notion de loi naturelle est objet de très nombreuses équivoques qui expliquent son large rejet dans la culture contemporaine. La manière dont saint Thomas présente la loi naturelle permet de dépasser un certain nombre de malentendus. On repère trois malentendus : le premier vient du modèle rationaliste de la loi naturelle ; le deuxième tient à la tentation dualiste ; et le troisième consiste en un physicisme.

 

 

 

Selon saint Thomas, comment découvre-t-on les exigences de la loi naturelle ?

 

Il ne s’agit pas d’abord d’une connaissance abstraite et théorique, mais du fruit de l’expérience humaine. L’homme découvre progressivement les exigences de la loi naturelle. C’est le résultat d’une expérience réfléchie. Il ne s’agit pas d’une découverte individuelle, mais d’une découverte en société. Il y a dans toute société des modèles, des héros, des saints, qui sont des personnes qui réalisent pleinement leur humanité. C’est en admirant ce qu’ils sont que nous prenons conscience de ce que nous devons être.

 

 

 

Selon saint Thomas, la loi naturelle est-elle connue de tous ?

 

Le propre des sociétés humaines, c’est qu’elles se situent dans l’histoire et donc qu’elles évoluent. Il y a deux sortes de mouvements dans la connaissance de la loi naturelle. Un mouvement positif : le progrès et l’approfondissement de la loi naturelle, et en même temps un mouvement négatif :  la mise en place de structures de péché qui en viennent à éclipser la loi naturelle.

 

 

 

Quelle est la relation entre la loi naturelle et l’ordre surnaturel pour saint Thomas ?

 

L’ordre surnaturel renvoie à l’ensemble de ce que Dieu nous donne pour nous donner de réaliser notre vocation d’enfant de Dieu pour l’éternité. L’ordre surnaturel se résume ainsi dans le don de la grâce. La grâce ne détruit pas la nature : elle la parfait. Elle nous montre jusqu’où, de manière insoupçonnée, la nature peut aller. La pleine réalisation de soi passe par le don de soi, et peut aller jusqu’à donner sa vie pour ceux qu’on aime. La grâce guérit aussi la nature. La révélation vient nous rappeler les exigences de la loi naturelle (les dix commandements) et nous donner la capacité de les accomplir.

 

 

 

Pour aller plus loin…

 

A lire : « A la recherche d’une éthique universelle. Nouveau regard sur la loi naturelle », de la Commission théologique internationale.

Pour voir plus de vidéos du père Bonino, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur la loi chez saint Thomas, cliquez ici.

Scroll Up